Portugal, 1974 : La Révolution des Œillets

L’œillet a souvent marqué l’histoire. Un événement en particulier dont on a souligné le 37e anniversaire le 25 avril dernier retient notre attention aujourd’hui : la Révolution des Œillets du Portugal. Lisez le court exposé suivant pour en savoir plus au sujet de cette révolution historique et de son contexte.

La Révolution des Œillets

Le 25 avril 1974, l’insurrection est déclenchée au Portugal et le dictateur Marcel Caetano, successeur d’Antonio de Oliveira Salazar, est renversé. C’est la Révolution des œillets, un soulèvement politique qui apparaît comme un passage de la dictature à la démocratie.

À la fin des années 1960, le développement économique du Portugal piétine et les structures étatiques sont archaïques. De plus, la puissante police politique, la PIDE, maintient le contrôle sur les dernières colonies portugaises en Afrique et en Asie. Cependant, cette souveraineté outre-mer est de plus en plus contestée et des soldats sont notamment envoyés en Angola, en Guinée et au Mozambique. Au cours de cette période, près de 35 % du budget national est alloué à ces guerres et 800 000 hommes y participent.

Toutefois, la controverse s’installe au sein des forces armées. La guerre s’éternise et le nombre de pertes humaines ne cesse de croître. En 1973, l’armée portugaise compte plus de 8 000 morts. Un grand nombre d’officiers croient qu’il est impossible de gagner ces guerres outre-mer et que la solution à ces problèmes coloniaux est politique et non militaire. Ainsi, le projet d’instaurer la démocratie et de céder l’indépendance aux colonies gagne en popularité parmi eux.

Quelques officiers et principalement de jeunes capitaines mettent alors sur pied une organisation secrète, le Mouvement des forces armées, dont les deux principales politiques sont la démocratisation des institutions passant par la chute du régime et la décolonisation. Finalement, le soir du 24 avril 1974, tout est en place pour le renversement de la dictature et, dans la nuit du 25 avril, l’insurrection est officiellement déclenchée. Après avoir pris possession des moyens de communication, le Mouvement envoie des véhicules sur Lisbonne et 3 000 hommes convergeant vers la place du Commerce, située au centre de la ville.

Malgré les conseils donnés à la population de demeurer dans les maisons, dès les premières heures de la matinée, les habitants de Lisbonne envahissent les rues. Les ministères sont sous la menace des blindés et le commandant de la police se rend au capitaine Maia, responsable de l’armée blindée. De minute en minute, la dictature perd ses pouvoirs.

 
Manifestation du 1er mai 1974 à Lisbonne, au Portugal
(source photo)

Dans la journée du 25 avril, le Mouvement des forces armées annonce qu’il a pris le pouvoir sans violence. La fête s’organise et les premiers œillets deviennent le signe de ralliement des insurgés. Les soldats fixent un œillet rouge à leur boutonnière et en déposent un dans la bouche leur fusil, suivis de milliers de Portugais en liesse. Ces images sont diffusées dans le monde entier : des fusils et des canons décorés d’œillets qui ne tireront pas. L’œillet rouge devient donc le symbole de cette révolution et du socialisme.

 
Un militaire pendant la Révolution des œillets.
(source photo)

 

 
La Révolution des œillets par Siné. Le 25 avril 1974, le Mouvement des Forces Armées a renversé le régime dictatorial qui durant 48 ans a opprimé le peuple portugais.
(source photo)
 
Le 25 avril 1974 : une date historique pour les Portugais. Photo DR
(source photo)
 Graffiti au Portugal
(source photo)

Auteure pour la collaboration spéciale :
Dominique Martel, Historienne
http://dominiquemartel.com

Références
TRUDEL, Christian. La Liberté couleur d’œillet, Fayard, Paris, 1980, 358 p.
LÉONARD, Yves. Le Portugal : vingt ans après la Révolution des œillets, Documentation française, Paris, 1994, 241 p.
Cet article, publié dans La Campagne de l'oeillet SP, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s